La sélection 2017-2018

La sélection 2017-2018

Sélection 2016-2017: si vous avez aimé, vous aimerez aussi...



PAGE EN COURS DE CRÉATION !!!!










Page réalisée par les bibliothécaires de la Ville de Montréal et Christelle Bastard, organisatrice du Prix Adolecteurs.

Les listes suivantes ne sont pas exhaustives, elles vous donnent juste des suggestions de lecture par thèmes abordés, par auteurs, par genres littéraires, etc.




Fé M Fé
, Amélie Dumoulin, Québec Amérique










Romans sur le thème de l'homosexualité féminine:















L'anneau de Claddagh, tome 1: Seamrog

Béatrice Nicodème, Gulf Stream






La suite:
tome 2: Stoirm
tome 3: Bliss


Romans se déroulant en Irlande:

Romans historiques:






Quelqu'un qu'on aime, Séverine Vidal, Sarbacane











Sur le thème de la maladie d'Alzheimer:


Sur le thème des voyages en voiture:


Sur le thème de l'amitié:

Ensemble, c'est tout, Anna Gavalda, Le Dilettante, 2004
Il ne s'agit pas de littérature jeunesse, mais ce roman peut être lu à partir du 2ème cycle du secondaire.
"L’action se déroule à Paris, au pied de la tour Eiffel très exactement, et couvre une année. Ce livre raconte la rencontre puis les frictions, la tendresse, l’amitié, les coups de gueule, les réconciliations et tout le reste encore, tout ce qui se passe entre quatre personnes vivant sous un même toit. Quatre personnes qui n’avaient rien en commun au départ et qui n’auraient jamais dû se rencontrer. Un aristocrate bègue, une jeune femme épuisée, une vieille mémé têtue et un cuisinier grossier. Tous sont pleins de bleus, pleins de bosses et tous ont un cœur gros comme ça (non, plus gros encore !)… 
C’est la théorie des dominos à l’envers. Ces quatre-là s’appuient les uns sur les autres mais au lieu de se faire tomber, ils se relèvent. On appelle ça l’amour."

(https://www.ledilettante.com/livre-978-2-84263-085-0.htm)

Ce roman de 600 pages se dévore facilement tant les personnages deviennent attachants. Anna Gavalda se met dans la peau de chacun d'eux, même s'ils ont des âges, des origines sociales et des vécus différents. Une lecture "bonbon". (Christelle Bastard, Prix Adolecteurs)



Camille
, Patrick Isabelle, Leméac










Du même auteur:
Eux, Leméac, 2014 (thèmes: intimidation, écoles secondaires)
Nous, Leméac, 2016 (thèmes: adolescents en centre d'accueil, violence, colère)

Sur le thème de la violence familiale:
Blood family, Anne Fine, L'école des loisirs, 2015, traduit de l'anglais
"Il revient de loin, Edward. Jusqu’à l’âge de 7 ans, il a vécu enfermé dans un appartement avec sa mère, sous l’emprise d’un homme alcoolique et violent. Lorsqu’il est délivré de son bourreau, il peut enfin découvrir le monde qui l’entoure. Mais est-il libre pour de bon ? Recueilli par les services sociaux, puis ballotté de famille d’accueil en famille d’adoption, Edward se construit en tentant d’oublier son passé. Mais au fil des années, ce passé le suit pas à pas et ne cesse de se rappeler à lui. La force, le courage et la volonté lui suffiront-ils pour lui échapper ?" (https://www.ecoledesloisirs.fr/livre/blood-family-grand-format)

Ce roman à plusieurs voix (celle d'Edward, de la voisine, d'un travailleur social, etc.) est très intense: nous sommes surpris par les capacités de résilience de ce petit garçon de 7 ans, puis inquiets pour lui lorsqu'il entre dans l'adolescence... Peut-on réellement s'en sortir lorsqu'on a été entouré de tant de violence ? Un roman psychologique d'une grande justesse. (Christelle Bastard, Prix Adolecteurs)



Sur le thème de la disparition:

Terrienne, Jean-Claude Mourlevat, Gallimard, 2013
"Tout commence sur une route de campagne... Après avoir reçu un message de sa sœur, disparue depuis un an, Anne se lance à sa recherche et... passe de «l'autre côté». Elle se retrouve dans un monde parallèle, un ailleurs dépourvu d'humanité, mais où elle rencontrera cependant des alliés inoubliables. Pour arracher sa sœur à cet univers terrifiant, Anne ira jusqu'au bout, au péril de sa vie. Et se découvrira elle-même : Terrienne.
Une quête insensée dans un monde parallèle, un roman à vous couper le souffle!"
(http://www.gallimard-jeunesse.fr/Catalogue/GALLIMARD-JEUNESSE/Grand-format-litterature/Romans-Ado/Terrienne/(group)/author)
Un roman à dévorer ! Jean-Claude Mourlevat est un conteur incroyable: il nous emmène dans ce monde aseptisé... et nous terminons Terrienne avec l'envie d'apprécier encore plus le monde dans lequel nous vivons, malgré ses imperfections. (Christelle Bastard, Prix Adolecteurs)


Rien qu'un jour de plus dans la vie d'un pauvre fou, Jean-Paul Nozière, Thierry Magnier, 2011
"Il devait surveiller sa petite soeur au square, mais à 17 ans, comment résister lorsqu'une jeune femme vous drague ostensiblement et vous demande de l'aide pour son vélo. À son retour, Élise a disparu du bac à sable. La police est très pessimiste, mais lui se jure de la retrouver. Les parents d'Alice (15/16 ans) et de Gabin (6 ans) vivent dans une belle maison, quartier très résidentiel, auprès d'un lac. Les voisins : Jean-Alain dit Lilin, l'idiot du village, le gogol, et ses parents. Alice va souvent lui lire des romans, il adore ça, sans doute pas si débile. Juste un peu obnubilé par Laura, une autre voisine adolescente qui adore provoquer Linlin avec ses jupes ultra-courtes, ses shorts rasibus, ses décolletés plongeants. Aussi lorsque Laura disparaît, le coupable est tout trouvé, les gendarmes mènent l'enquête mais pour tout le monde l'affaire est claire, enfin presque tout le monde. Alice n'y croit pas du tout, elle aussi cherche ce qui a pu se passer. Nourredine, un gendarme clairvoyant, recoupe des indices, des témoignages, mais la piste ouverte ne l'enchante guère... Roman policier où l'on retrouve l'art de Nozière pour croiser les récits, évoquer la vie des gens, leurs petits secrets, leurs grandes peurs."  
(http://www.editions-thierry-magnier.com/9782844208873-l-jean-paul-nozia-re-rien-qu-un-jour-de-plus-dans-la-vie-d-un-pauvre-fou.htm)
Roman habilement mené (conseillé par Christelle Bastard, Prix Adolecteurs).










Ma vie autour d'une tasse John Deere, Émilie Rivard, Bayard Canada







Romans sur le thème des écoles secondaires:


Romans sur le thème de l'homosexualité:


Romans sur le thème des relations grands-parents / petits-enfants:








Mon Frère n'est pas une asperge, Lyne Vanier, Pierre Tisseyre










Sur le thème des relations entre frères:


Sur le thème de l'autisme / du syndrome d'Asperger









Gamer, Pierre-Yves Villeneuve, Les Malins







Du même auteur, la suite:
Tome 2: Dans l'arène, 2016
Tome 3: Fragmentation, 2016

Romans sur le thème des jeux vidéo:












Les petites reines, Clémentine Beauvais, Sarbacane








De la même auteure:
Songe à la douceur, Sarbacane, 2016
"Quand Tatiana rencontre Eugène, elle a 14 ans, il en a 17 ; c’est l’été, et il n’a rien d’autre à faire que de lui parler. Il est sûr de lui, charmant, et plein d’ennui, et elle timide, idéaliste et romantique. Inévitablement, elle tombe amoureuse de lui, et lui, semblerait-il… aussi. Alors elle lui écrit une lettre ; il la rejette, pour de mauvaises raisons peut-être. Et puis un drame les sépare pour de bon. Dix ans plus tard, ils se retrouvent par hasard. Tatiana s’est affirmée, elle est mûre et confiante ; Eugène s’aperçoit, maintenant, qu’il la lui faut absolument. Mais est-ce qu’elle veut encore de lui ? Songe à la douceur, c’est l’histoire de ces deux histoires d’un amour absolu et déphasé – l’un adolescent, l’autre jeune adulte – et de ce que dix ans à ce moment-là d’une vie peuvent changer. Une double histoire d’amour inspirée des deux Eugène Onéguine de Pouchkine et de Tchaikovsky – et donc écrite en vers, pour en garder la poésie." (http://editions-sarbacane.com/songe-a-la-douceur/)

Mon plus gros coup de coeur de ces dernières années ! Les lecteurs avertis auront plaisir à saisir les références à des classiques de la littérature, les autres se laisseront prendre à cette histoire d'amour magnifiquement racontée. (Christelle Bastard, Prix Adolecteurs)


Romans écrit avec humour:

Romans sur le thème de la beauté et de la laideur:





La folle rencontre de Flora et Max
, Coline Pierré et Martin Page, École des loisirs, 2015











Roman épistolaire:
Et je danse aussi, Anne-Laure Bondoux et Jean-Claude Mourlevat, Fleuve éditions, 2015
Ce qu'en dit l'éditeur:
"La vie nous rattrape souvent au moment où l’on s’y attend le moins.
Pour Pierre-Marie, romancier à succès (mais qui n’écrit plus), la surprise arrive par la poste, sous la forme d’un mystérieux paquet expédié par une lectrice. Mais pas n’importe quelle lectrice ! Adeline Parmelan, « grande, grosse, brune », pourrait devenir son cauchemar… Au lieu de quoi, ils deviennent peu à peu indispensables l’un à l’autre.
Jusqu’au moment où le paquet révèlera son contenu, et ses secrets.
Ce livre va vous donner envie de chanter, d’écrire des mails à vos amis, de boire du schnaps et des tisanes, de faire le ménage dans votre vie, de pleurer, de rire, de croire aux fantômes, d’écouter le Jeu des Mille Euros, de courir après des poussins perdus, de pédaler en bord de mer ou de refaire votre terrasse.

Ce livre va vous donner envie d’aimer. Et de danser, aussi !"

Anne-Laure Bondoux et Jean-Claude Mourlevat, deux grands noms de la littérature jeunesse, signent ici un roman à quatre mains en "littérature adulte" qui peut être lu à partir de secondaire 3.
Et je danse, aussi est un de ces livres qu’on a envie d’offrir dès la dernière page refermée, pour son humour, son humanité, sa légèreté, pour sa réflexion sur l’écriture, pour ses dix bonnes raisons d’aimer la vie malgré tout, pour le talent des deux auteurs.
(Christelle Bastard, Prix Adolecteurs)


Amour toujours, Béatrice Masini et Roberto Piumini, La Joie de lire, 2009, traduit de l'italien
« Trouve-moi. Découvre-moi. » sont les premiers mots d’une lettre qu’une jeune fille glisse dans le sac à dos de l’un de ses camarades de classe qu’elle aime en secret.
Un échange épistolaire s’installe bientôt entre eux. Tandis qu’Hugo cherche qui est Eulalia, (« celle qui dit bien » en grec), les deux jeunes gens parlent du lycée, des profs, de leurs amis et de leurs familles. Au fil des mots, ils se découvrent, parlent d’eux, de leurs sentiments, avec des mots pudiques, pour faire délicieusement le jeu de l’amour.
Amour, toujours est un livre intimiste au cadre réaliste, un livre d’introspection écrit en duo, où les phrases amples et chargées de sentiments de Beatrice Masini répondent à la langue élaborée de Roberto Piumini. Un badinage qui développe les thèmes de l’être et du paraître, sur fond de référence à Musset et Marivaux. (http://www.lajoiedelire.ch/livre/amour-toujours/)

À découvrir à partir de secondaire 3 (Christelle Bastard, Prix Adolecteurs)


Une bouteille dans la mer de Gaza, Valérie Zenatti, L'École des loisirs, 2005
"C'est une journée ordinaire à Jérusalem, un attentat moyen : un kamikaze dans un café, six morts, deux jours d'info à la télévision. Oui, depuis trois ans, l'horreur est devenue routine, et la Ville sainte va tout droit en enfer. Tal, elle, ne s'habitue pas. Elle aime trop sa ville et la vie. Elle veut mourir très, très vieille et très, très sage. Un jour, en plein cours de biologie, une ampoule s'allume au-dessus de sa tête, comme dans un dessin animé. Voilà des jours qu'elle écrit ce qu'elle a sur le cœur, ses souvenirs, la fois où elle a vu ses parents pleurer de joie, le jour de la signature des accords de paix entre Israéliens et Palestiniens, et puis la désillusion, la révolte, la terreur, et l'espoir quand même. Ce qu'elle pense, ce qu'elle écrit, quelqu'un doit le lire. Quelqu'un d'en face. Elle l'imagine déjà, cette amie-ennemie inconnue aux cheveux noirs. Eytan, le frère de Tal, fait son service militaire à Gaza. Elle glisse ses feuillets dans une bouteille et la lui confie... "
(https://www.ecoledesloisirs.fr/livre/bouteille-mer-gaza)





Sur le thème de la prison:









Ma mère, le crabe et moi
, Anne Percin, Rouergue, 2015










Sur le thème du cancer:
Quelques minutes après minuit, Patrick Ness, d'après une idée de Siobhan Dowd, traduit de l'anglais, Gallimard, 2012

Aucun commentaire:

Publier un commentaire